Le FIV – ou Sida du chat

Le sida du chat est une maladie virale. De son vrai nom « syndrome d’immunodéficience féline » (FIV en anglais).
Le FIV appartient à un sous-groupe des RETROVIRUS, proche du VIH, il est donc très ressemblant au sida humain dans ses fonctionnalités.
La contamination se fait exclusivement par le sang, donc par morsure profonde d’un chat contaminé ou saillie, uniquement de chat à chat, ça n’est pas transmissible à l’être humain.
Tout comme le sida, le virus reste latent, comme endormi, pendant un temps indéfini, sans aucune conséquence sur la santé du chat. Les chats porteurs du virus peuvent vivre de nombreuses années, voire toute leur vie, sans jamais connaître cette chute d’immunité.
Rien ne permet d’éviter ce déclenchement, le prédire ou le retarder. Quand la baisse d’immunité se déclare, le chat perd alors ses défenses et, malheureusement, il n’existe ni vaccin, ni traitement pour les rétablir. Le seul moyen d’éviter la propagation est donc d’éviter les contacts nocifs entre les chats sains et les chats porteurs.

On distingue les chats séropositifs des chats séronégatifs. La seule manière de connaître la sérologie de son chat est de demander à son vétérinaire d’effectuer le test sanguin FIV/FeLV. C’est un test rapide et très fiable.
Avoir un chat séropositif ce n’est pas avoir un chat malade, c’est avoir conscience qu’une baisse d’immunité peut, à un moment de sa vie, l’affaiblir.

Si un individu séropositif est stérilisé et apprécie la compagnie de ses congénères, il peut sans aucun soucis être accompagné d’un individu séronégatif.

Plusieurs cas de figure sont donc possibles pour un chat positif :
– Il ne se passe rien, vous ne vous en apercevez même pas et le chat vit normalement pendant un temps indéfini : l’immunité n’est pas atteinte.
– Des maladies opportunistes s’invitent dans son organisme, puisqu’il est mal protégé (gingivite, coryza..). Des soins ponctuels peuvent être apportés ; cela ne signifie pas pour autant que l’immunité est totalement défaillante.
– L’immunité est au plus bas : vous ne vous en apercevez que lorsqu’elle est avancée et que l’état du félin se dégrade : amaigrissement rapide, fièvre, poil terne… Vous n’avez alors d’autre choix que d’éviter des souffrances inutiles à l’animal.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :